Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 17:40


Le ka, un des 9 constituants de l'être dans la pensée de la précieuse Egypte, se définit comme un potentiel vital, c’est le dynamisme de l’univers que les démiurges ont créé et qui est passé  dans l’humain, dans chaque humain!
C'est également un geste rituelique tel qu'on peut le voir sur ce payrus Mythologique. Il met ici l'homme en lien avec les forces de l'univers, avec le Ka des ancêtres.
 Les égyptiens disent : "au moment de  la conception même, il y a l’éruption de ce dynamisme Ka."

 Le Ka dans ce contexte est l’ensemble des qualités énergétiques vitales qui fait que nous pouvons penser, nous déplacer et que nous sommes capables de différents sentiments un peu comme un moteur, notre vitalité, le Ka est en relation avec la nourriture, le plaisir d’exister, de jouir de sa santé, d’un moment etc… leur devise est fait un jour heureux.

Dans les rituels le Ka le défunt tire son magnétisme des offrandes qu’on lui fait .
Enel dit :

 "ka c’est la force vitale contenant en elle l’alimentation physique nécessaire pour la vie que fluidique renouvelant constamment la partie animique de l’être".

 

Dans un rituel funéraire d’Héliopolis il est dit :

 

"Celui qui va, va avec son Ka ,

Thot va avec son Ka ,

Hor va avec son Ka,

Osiris va avec son Ka,

Seth va avec son Ka,

Tu va aussi avec ton ka."

 

Les dieux aussi on donc un Ka. L’énergie vitale dans la matière.   Le Ka est  attaché au corps,  et l’empêche de se diluer, c’est la force coagulante de l’être,  c’est cette énergie Ka qui sert à juguler le vieillissement ou a écarter la maladie.

Des fois les égyptiens utilisent pour le mot Ka des termes aussi précis que frère ou allié, génie protecteur qui agit sur le vivant et continue après à agir sur le mort, les égyptiens disent :"l’humain n’est pas vie ou mort il est vie et mort à la fois, tout ce qui est vivant porte en lui les deux, ce ne sont pas deux états successifs mais deux états permanents dans l’être."

Frère allié ou génie, il agit dans le vif, il continue son œuvre dans la mort. Or c’est au cœur de la mort que la force de vie doit être la plus forte. Le Ka sert à vaincre la mort du frère jumeau défunt. L’être renaît alors comme l’Horus vivant de l’Osiris défunt.

Un nouveau cycle peut alors recommencer.

Nanti de son Ka, l’être n’a rien à craindre car son Ka est une partie du Ka de l’univers qui lui permet de faire cause commune avec lui et de participer à son devenir.

 

" le Ka pénètre tous les éléments composants d’un être humain, aussi bien physiques que spirituels, il les protège en les enveloppant de son étreinte, il les alimente de sa force vitale".

Enel

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages