Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 13:02

Constant Martin CHEVILLON (Harmonius) est né en 1880 .

C’était un homme comme on a peu l’occasion d’en rencontrer.
Penseur profond et travailleur infatigable, homme de conviction, il sut mettre en pratique l’enseignement des Ordres initiatiques et spiritualistes auxquels il appartenait .

Après avoir fondé "l'Attique", une société littéraire (1911), une rencontre avec le poète-astrologue Jean-Baptiste Roche, l’oriente vers l'occultisme. Il entre dans la franc-maçonnerie (vers 1913-1914) fait la connaissance (avant 1914) de Gérard Encausse dit"Papus" et (vers 1914) de Jean Bricaud qui le reçoit dans l'Ordre Martiniste (14 décembre 1919), très probablement après l'avoir initié à la Franc-Maçonnerie Egyptienne de Memphis-Misraïm. Admis au Suprême Conseil de l'Ordre martiniste (10 mars 1921), sans doute est-il dans le même temps reçu au 95e degré du rite de Memphis-Misraïm (1923 au plus tard). Il seconde désormais Bricaud dans la direction de différents ordres, et celui-ci le désigne comme "substitut grand maître" (vers 1932).
A la mort de Bricaud (21 février 1934), il lui succède dans toutes ses fonctions : grand maître de l’Ordre martiniste, grand maître du rite de Memphis-Misraïm, recteur de la Rose-Croix kabbalistique et Gnostique. Il hérite de même, du patriarcat de l’Eglise gnostique universelle et, comme Bricaud avant lui, reçoit de Mgr Louis-François Giraud la prêtrise (3 novembre 1935) puis la
consécration épiscopale (5 janvier 1936), sous le nom de T Harmonius
.
Reprenant la direction (1934-1939) de la revue "
Annales Initiatiques", il poursuit le développement de ces différentes organisations, en France et dans de nombreux pays, s’oppose aux séparatistes unis à Bruxelles sous les auspices d’une Fédération universelle des ordres et sociétés initiatiques (FUDOSI
) (août 1934) qui conteste ses pouvoirs, et noue à son tour de nombreux contacts à l’étranger, notamment avec le Suisse Hans Rudolf Hilfiker-Dunn ( ? -1955) et l’Américain R. Swinburne Clymer (1878–1966) avec lequel il fonde (20 mars 1939) "la Fédération universelle des ordres, sociétés et fraternités des initiés" (FUDOSFI).
Après l’interdiction des sociétés initiatiques par le Gouvernement de Vichy (13 août 1940),il tient des réunions maçonniques dans la clandestinité, bravant le danger.

Tout cela jusqu'en 1944, où arrêté par le gouvernement de Vichy ; il meurt tragiquement.

 "La Maçonnerie est une école d'ascèse qui donne au spirituel la primauté sur toutes les activités et valeurs humaines. C'est une instruction groupant des hommes élus par leurs qualités de cœur d'esprit pour apporter une contribution consciente et éclairée au salut de l'humanité et qui, dans ce but, s’efforcent d'atteindre la Vérité par la juste compréhension ésotérique d'un symbolisme à travers lequel cette Vérité s'exprime. Considérée par rapport à l'Absolu, elle est, au sein de la Société humaine, l’incarnation de la Conscience Cosmique, la représentation des lois et des forces sur lesquelles repose notre Univers Solaire et dont les harmonieux accords offrent aux hommes l'exemple de la communion entre les êtres et les choses, les invitant à la pratique de l'Universel Amour. Quoique la Franc- Maçonnerie soit, avant tout, spirituelle et gnostique, elle ne limite pas sont activité aux études abstraites. Convaincu que l'évolution est œuvre individuelle et que le devoir prime le droit, le Maçon s'applique, partout ou il se trouve,à donner l'exemple de la sagesse et utilise toutes les occasions pour éveiller les esprits à la compréhension de la Gnose. Un Maçon doit par ses qualités morales et son savoir, devenir un foyer de lumière qui dissipe le doute et l'erreur, chasse les ténèbres de l'ignorance, causes de la souffrance et de la haine, et ainsi, faisant œuvre bienfaisante, inspirer aux hommes cette sympathie reconnaissante qui est un premier pas vers l'Amour".

C. CHEVILLON "Extrait d'une conférence"

Rappelons que Constant Chevillon est l'auteur de plusieurs ouvrages:
 Du néant à l'être, 1942 - Et verbum caro factum est, 1944 - La Tradition Universelle, 1946 -réédités en un volume aux Éditions Traditionnelles, Paris, 1982.
Méditations initiatiques, 1953 - Orient et Occident, 1926. Ainsi que Le vrai visage de la Franc-Maçonnerie, 1939 - et Réflexion sur le temple social, 1936, qui font l'objet de cette édition. La plupart de ces livres quasiment introuvables dans leurs premiers tirages avaient été presque tous édités par la librairie Derain-Raclet, pour les plus anciens, puis par Derain seul, 128 rue Vanban, à Lyon. Librairie toujours existante, qui fut un des hauts lieux de l'ésotérisme Lyonnais.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pansier j.louis 24/05/2013 14:55

Natif d'une petite commune du Jura ANNOIRE 39120,le conseil municipal décida pour lui rendre hommage qu'une rue de cette commune porterait le nom de Constant Chevillon (rue ou se trouve sa maison natale)

sofi 18/03/2012 23:01

Un excellent Que sais-je sur "les rites maçonniques égyptiens", de R.Dachez, très accessible !

Chris 15/11/2009 08:21


Ce fut un "drôle" d'esprit éclairé ... riche en connaissances et en partages ...


Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages