Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 10:08

     Cour du Nouvel An & Ouabet

Cette partie est comme un petit Temple dans le grand. Elle se compose d’une chapelle avec une cour qui la précède, un trésor, des chambres, une crypte et 2 escaliers qui conduisent au tombeau d’Osiris sur la terrasse.

Dans la cour, un petit perron de 7 marches forme un accès à la chapelle dont la façade est composée de  deux colonnes Hathoriennes. Dans cette chapelle, il y avait la statue d’Hathor et d’autres divinités de Dendera.

Ce petit ensemble, dépendance du temple est en étroite liaison avec le grand escalier du nord qui le relie au Temple-tombeau d’Osiris. Ce dernier est à son tour une dépendance du temple d’Hathor-Isis et il s’unit à lui par les mêmes idées développées sur les parois des chambres.
Ils apparaissent à la suite l’un de l’autre comme les deux chapitres d’un même livre.

Le Temple d’Osiris sur la terrasse semble être plus particulièrement dépendant des cérémonies célébrées dans le petit sanctuaire dont la proximité du grand escalier facilitait le transport sur la terrasse.

 

Le Jour de l’An était l’anniversaire de la création. On célébrait la création et le renouveau, le début du nouveau cycle annuel. Dans la nuit du nouvel an, nuit du dernier jour des 5 épagomènes, on rallumait le feu sacré, un feu nouveau. Ce feu traduisait la vie qui surgit en cette nuit du renouvellement. On allumait un autre feu, le soir du même jour du nouvel an.

 Le Jour de l’An était consacré également à l’honneur des morts. Osiris ressuscite. Il rajeunit son corps, il redonne la grâce à ses membres. Il reprend sa bonne " forme ". Cette nuit est donc propice aux solennités initiatrices. Le couronnement du roi, initiation horienne avait lieu ce Jour de l’An. Durant la nuit qui précède, l’initié est en incubation dans les ténèbres. Il se relèvera le lendemain, le Jour de l’An.

Le centre du culte est la chapelle de la déesse, surélevée de quelques marches et qui se présente comme une estrade. Cette chapelle-estrade représente l’Ile Primordiale. Si on regarde les scènes sur les côtés, on voit 8 figures alternativement à tête de vipère et de grenouille, mâles et femelles apportant la couronne d’or et un vase à la déesse. Or ces couples représentent les quatre couples de la colline primordiale et composent l’Ogdoade hermopolitaine.

L’estrade sert de haut lieu d’initiation, de glorification, de divinisation : « Osiris…quand il viendra vers la grande estrade… »

L’âme-Osiris prend sa place sur l’estrade en tant que « Seigneur de Ro-Setaou », d’initié parfait.

L’initié terminera son chemin au sommet de la colline, sur le toit du Temple par la fusion-union dans la lumière solaire. Cette même idée se traduit par l’exposition de la statue d’Hathor aux rayons solaires pour être unie à son père Rê. Isis-Hathor, âme-sœur d’Osiris doit se charger de lumière  divine  pour que, par ses lamentations, elle puisse ressusciter Osiris.

L’initiation commençait donc dans le Temple. L’initié s’y purifiait, il y passait l’épreuve de la mort volontaire, il se glorifiait et se couronnait ensuite sur l’estrade du Temple partiel du sanctuaire, devant la statue de la déesse et des autres divinités. C’était une sorte d’entrée dans la compagnie des dieux, une divinisation préliminaire. Ensuite la procession divine suivant le nouveau compagnon des dieux,  prenait le chemin du ciel pour monter à la terrasse, recevoir l’embrassement des rayons solaires et se fondre dans Rê, source des âmes lumineuses. Les solennités initiatrices commençaient donc la nuit, continuaient à l’aube sur l’estrade d’Isis-Hathor et se terminaient en plein lumière solaire. La cérémonie allait donc de pair avec la célébration des  "Mystères" .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages