Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 10:27

Le Temple d’Isis "Iat di Aset "

Le sanctuaire d’Isis forme un ensemble religieux indépendant du grand temple avec sa propre enceinte de briques, son puits et sa porte monumentale à l’est. Sur cette dernière est gravée une inscription en grec qui date du 23 septembre de l’an 1 de notre ère, 31e année du règne d’Auguste au nom duquel est décoré le petit temple. Celui-ci n’est pas dans l’axe de la porte  mais dans celui du grand temple.

Divers cartouches encore visibles permettent d’entrevoir l’existence de plusieurs structures.
Devant la fausse porte, on discerne les fondations d’un Temple placé à deux mètres en dessous du niveau de l’édifice actuel. La partie collée au Temple d’Isis est au nom de Nectanebo 1er.

Le Temple de ce souverain a été agrandi à l’époque Ptolémaïque par des salles à colonnes. Les cartouches subsistants sont ceux de Ptolémée X Alexandre. L’édifice de Nectanebo, construit à un niveau inférieur de deux mètres à celui du grand temple fut semble-t-il, rasé peu de temps après les améliorations de Ptolémée X Alexandre et remplacé par le temple d’Isis. Ce faisant, l’axe est-ouest primitif n’a pas été respecté et seule la fausse porte en perpétue le souvenir.
Le Temple proprement dit est constitué d’un vestibule ouvrant sur trois chapelles qui portent les mêmes désignations à résonance archaïque que les trois chapelles du Temple d’Hathor (per-our, per-nou et per-neser). Le vestibule tient lieu en même temps de salle des offrandes et de ouabet. On y trouve les trente uræus qui protègent le service cultuel pendant les trente jours du mois. D’une manière générale, le Temple d’Isis est un « condensé » de celui d’Hathor.

Les inscriptions disent que la déesse Isis a été mise au monde en ce lieu. Sa naissance est représentée sur la paroi du fond du sanctuaire dont les reliefs en mauvais état montrent une femme   assise sur une chaise d’accouchement soutenue par deux déesses à tête de vache. De part et d’autre Shou et Amon lui tendent le souffle de vie. Sur le sol, la statuette féminine figure Isis que Nout vient de mettre au monde.
 Les textes disent que sa peau" est rose et sa chevelure noire et qu’elle est plus ancienne que sa mère".

Ici on peut dire qu’on travaille sur soi l’œuvre au blanc, on réveille l’univers, le microcosme

 

Si vous voulez entrer sereinement dans ce lieu, passer la barrière de cobra, il suffit de dire :

" Je suis l’enfant dans le fourré de l’abeille

Je jure par Neith, Mafdet et sa sœur

De ne révéler  à personne ce que j’ai appris ici"

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages