Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 14:56

Le cobra royal ou Iarreret, "celui qui est à l’origine de la vie", ses mouvements rapides sur le sol, reproduisent la vibration primordiale dans le Noun la première manifestation de la vie sur la planète. Il est la ligne vivante susceptible d’accomplir toutes les métamorphoses. Il est ovipare, or l’œuf est le symbole de la création : germe dans l’eau, coquille sèche et dure, naissance dans la chaleur solaire. L’uræus, le vieux dieu ouvrait sa gueule pour engloutir sa proie, la tradition alchimique qui prit naissance dans le Temple de Ptah à Memphis l’assimile à la Materia Prima. Cet Uræus est un cobra femelle, en fureur crachant son venin, il rappelle l’aspect décomposant de certaines déesses (Isis, Sekhmet, Hathor), qui pour agir  se dissimulent parfois dans les écailles. L’idée est si forte que le cobra sert aussi à écrire le mot déeesse. Comme le venin du cobra est  un suc brûlant qui inocule une fièvre mortelle. Le feu est son élément, dressé sur le front de pharaon il est nommé" l’œil brûlant de Rê".Son rôle est de terrasser les ennemis de l’Égypte les fauteurs de troubles, ceux qui menacent Maat. Le vocable est formé  par les Gréco Romain à partir de la racine Egyptienne Ir-Ri qui signifie s'élever Iareret, est un cobra femelle qui se dresse prêt à cracher son venin, châtiant les ennemis de la théocratie et ceux qui ont dévoilés les rites mystagogiques.
Dans certains textes  du moyen Empire, on peut lire:"Je vomirai ma flamme contre les ennemis de la lumière"

Pharaon est le cobra de l’Egypte, seuls les membres de la famille royale, portent ce symbole efficace, en lui se mêlent deux notions, fascination et danger, il n’attaque pas sa proie, il l’attire par son magnétisme, et frappe juste, avec précision. Elle n’est pas passivité mais concentration extrême, intensité, densité. L’uræus est la beauté de la mort, il s’incarne en Pharaon, assis sur son trône cubique, le dos droit, les mains posées sur les cuisses, le regard tourné vers l’intérieur, gouvernant son empire par la méditation.


Photo: Abydos et British Museum 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages