Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 08:45

52 m sur 103 m

                 134 colonnes  (poids d’une colonne : 226 000 kg)

                 23 m de hauteur dans la nef centrale

                 12 colonnes à chapiteaux papyriformes ouverts

Séthi 1er et Ramsès II sont les principaux réalisateurs de cette extraordinaire salle à colonnes.

L’allée centrale fut peut-être l’œuvre d’Amenhotep III, plus probablement celle d’Horemheb. Ramsès 1er commença le programme sculpté. Ramsès IV et Ramsès VI achevèrent les sculptures des colonnes.

                    

Les colonnes sont des papyrus. Leur présence fait de la salle hypostyle le symbole du "marais primordial" d’où, à l’origine du monde, surgirent les premières formes de vie.

Les 134 colonnes pourraient former un ensemble qui donne l’abrégé du rituel développé sur les murs de la salle. Ainsi étaient mis à la portée des adeptes, les premiers degrés de la hiérarchie initiatique, à l’intérieur du temple fermé. Les scènes de victoire sur les parois extérieures protègent magiquement la salle de toute attaque possible.

La salle hypostyle est le lieu de couronnement et de la confirmation de la capacité du souverain à régner. Sortant de son palais, il accomplit le rite de la "montée vers le Temple " où il pénètre après avoir été purifié.

La course rituelle effectuée, il reçoit les deux couronnes et les sceptres. L’Homme cosmique  est créé. Le cœur de Pharaon est affermi, ses membres sont en vie. Sa durée sera celle du cosmos.

 Si Pharaon est " constitué " par l’Assemblée divine, c’est pour construire. Aussi trouve-t-on  le rituel de la fondation du temple (côté sud, face est du massif du IIe pylône). Il faut ensuite animer la demeure divine par un rituel quotidien (face ouest du mur est) : le roi rompt les sceaux d’argile du "Saint des Saints", tire le verrou, ouvre les battants de la porte du ciel, allume un feu pour illuminer le temple, brûle l’encens, fait des libations, efface ses pas avec un balai.

   Partout sur les murs comme sur les colonnes, l’offrande. Elle apparaît    comme l’unique moyen d’établir et de maintenir un contact entre les divinités et le monde des hommes.

Chaque roi se doit d’offrir " toutes choses bonnes et pures en plus grande quantité que ce qui existait avant lui… " Les offrandes de fleurs sont importantes. Leur nom égyptien  signifie "les vivantes ". La subtilité de leurs parfums plaît aux divinités qui en contrepartie, offrent au roi la connaissance secrète de toutes choses.

 La salle hypostyle est une véritable croisée des chemins pour les officiants qui accomplissent les rites et pour l’énergie divine qui circule dans le Temple et imprègne la personne symbolique de Pharaon.

 

Photos: Grande Salle Hypostyle de karnak

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages