Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 07:17

Le Djed c'est le sang le rouge, circulation de l’énergie, image énergétique de la vie, couleur Sethienne. le Djed harmonise l’énergie sethienne ; les lymphes, véhicule la stabilité, une stabilité qui perdure. Dans certains contextes, les égyptiens échangeaient le mot Djed et le mot Ba.

Le Djed est une continuité dynamique semblable au Ba. Mem = stable    :c’est le Senet.

La racine du mot Djed est la même que celle de durée constance(DDI ). La stabilité est le résultat d’une dynamique élaborée, pour les égyptiens stable c'est être conforme au divin.

 Le Djed associé au feu d’essence spirituelle,  est le moment précis ou le grand dormeur se réveille, c’est la résurrection végétale du Dieu d’où présence de l’arbre à Dendera, les yeux sur les Djed indiquent une communication possible entre le monde des esprits et des défunts, les esprits sont ici  tous des défunts, les oudjats sont le signe de la plénitude cosmique retrouvée. Dans les "Textes des Sarcophages" agir et marcher sont orthographiés avec un phallus en train d’éjaculer qui se dit en égyptien Mout, car le Djed est le sexe en érection d’Osiris. La fête de Ptah Soka Osiris célébrée à Memphis était la fête de l’érection du Dieu. Ce phallus représente la puissance permanente de la nature( nature est = racine), c’est le feu spirituel en hermétisme, c’est la moelle épinière ou circule le souffle de vie l’axe intérieur de l’être pilier central entre le ciel et la terre. Tous les rites Djed étaient destinés à une recréation de l’axe, et surtout, à ne pas couper une communication entre terre et ciel. Au Heb-Sed  le dernier acte était le redressement du pilier Djed, le roi redressait l’axe énergétique du royaume, montrant ainsi qu’il était capable d’assurer une bonne circulation des fluides entre le haut et le  bas,  c’est l’attestation de la liaison ciel terre, le passage par lequel l’esprit divin  émerge de la matière.
Dans les rites de momification il était placé sur le cœur du défunt. L’organe cœur n’était jamais ôté de la momie.

Djed est souvent décrit comme le pilier central du Temple qui unit le ciel à la terre. Tous les rites sur le pilier Djed sont en fait destinés à la recréation permanente de l’axe.

Djed est donc ce qui conduit de la matière à l’esprit, le passage par lequel l’esprit divin émerge de la matière : on comprend mieux alors son association avec le Ba.

 
Photo: Rederessement du Djed à Abydos

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages