Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 08:40

Le Netjerkher est le lieu où tombe la rosée, c’est l’ultime bain, l’ultime lavure avant de devenir Osiris.  L’Osiris assis sur son trône ici, n’est pas une entité extérieure, c’est le défunt lui-même, qui est devenu un Osiris et qui est assis dans le trône en bois doré qui est le trône d’Ousir et qui repose sur le hiéroglyphe de la célébration, de la fête, de la jubilation. Nous sommes devant cet Osiris noir qui n’est autre que le défunt lui-même, et qui est Oun Nefer  l’être accompli , image familière des enfants de Kemet    familiarité porteuse d’un récurant mystère,  n’oublions pas cette phrase du poète qui dit : "prends garde à la douceur des choses".
 Le voyageur est prêt à le toucher, il n’a qu’a traverser la paroi du Naos ce moment n’est qu’une réplique du fameux Insou, la tête d’Osiris dans l’île  souterraine D’Abydos, l’initiation n’est qu’un apprentissage répété de la  mort, alors que veut dire être initié, passer dans le netjerkher ça veut  dire apprendre à reconnaître un Osiris conçu comme le réservoir inépuisable des expériences humaines.
 Tout ce mythe pour passer dans le Netjerkher doit être intégré complètement dans l’être. Ici notre voyageur n’est plus l’acteur du mythe Osirien il est vraiment devenu le mythe vivant , il s’est fondu dans le mythe par une sacralisation rituellique au dépend de tous les voyages effectués depuis l’instant où il a rendu son dernier souffle. Le passage par le bateau sur le fleuve, les 70 jours dans la Ouabet, le  passage dans la douat tout est une sacralisation, une réactivation complète du mythe Osirien, la phase de décomposition, correspond à la phase de démembrement. 
 A
Abydos l’Insou est le reliquaire panier  qu’on soulevait et qui contenait la tête d’Osiris, c’était en fait sa tête que voyait le myste et qui découvrait ainsi qu’il était un Osiris.

Osiris, c’est  le coté le plus humain de la pensée égyptienne, Il est le principe qui nous  oblige à nous confronter sans relâche à notre condition humaine, à l’accepter et à accepter la lutte permanente pour aller au-delà de cette condition humaine.
 On n’échappera à cette condition humaine que quand on sera  dans ce netjerkher et accompli les voyages.

  Extraits selon les contenus des séminaires de Mr Lachaud

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages