Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 11:43

Le Temple d’Edfou
 
est un ensemble architectural et théologique d’une cohérence incomparable, qui permet de comprendre le fonctionnement d’un monde, de rites et de mythes.
 c’est un conservatoire des traditions vivantes, constamment réinventées ; la modélisation de la royauté y a été perfectionnée autour du culte des Lagides, des doctrines inséparables des idées de l’époque hellénistique y ont été élaborées et loin d’être figées, témoignent de la vitalité du discours divin..

On peut notamment et c’est le seul endroit, sur les architraves du pronaos, retrouver le cérémonial monarchique complet d’investiture et de protection annuelle dont les premières attestations apparaissent au Nouvel Empire.

Douze textes   dans lesquels de multiples emprunts ont été puisés par les scribes sacrés des Temples Ptolémaïques constituent le rituel pour apaiser Sekhmet sous l’appellation :" Le feu de Sekhmet manifestation dangereuse de l’œil de Rê au changement des cycles" .

La personnalité divine centrale en est Temet l’Universelle, flamme et surtout Uræus royal. Lors des panégyries annuelles, c’est auprès d’elle qui siégeait sur une estrade de cérémonie  que  le souverain était introduit pour être reconnu comme pupille de" l’œil oudjat de Rê" ce rituel se nommait "Shtp Shmt".

Dans ce lieu de Feu qu’est Edfou, Temet dite" la complète"incarne en tout premier lieu l’aspect féminin et l’acte générateur des origines. La génitrice est ensuite celle qui dans un second état de sa nature transmet à sa progéniture la capacité d’exercer sa domination sur le monde crée. Quand à l’achèvement de celui-ci, Tem(Atoum) procède à sa mutation en et prend possession de la création en tant que principe royal. Temet demeure inséparable de son fils, elle adopte l’apparence de l’Uræus, garantie et insigne suprême de la fonction monarchique de celui qui la reçoit.

            Pour couvrir les douze divisions de l’année, du jour de l’ouverture de l’an(1 du mois de Thot, dédié au couronnement du souverain) à celui de sa clôture(30, dernier jour de Mesorê) le clergé d’Edfou mis en page à partir des ancestrales archives Héliopolitaines les invocations du plus puissant rituel de protection de la fonction royale dont la phase centrale se situait au mois de Tybi ..

La couronne spéciale qui intervient dans ce "rituel de l’estrade" doit être soigneusement distinguée . Les cornes de bélier torsadées horizontales supportent le disque solaire, encadrées de deux plumes, mais ne traversent pas la coiffe de la couronne.

Ici, c’est l’union  mystique du soleil et de la lune qui ne peuvent se faire que dans un lieu de feu, on prend conscience de l’origine de l’univers, on meurt et on se réveille en abordant le microcosme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages