Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 06:19

Le Vinaya est un mot sanscrit ou pâli qui signifie discipline.

C’est un ensemble d’enseignements relatifs à la discipline monastique. Le Vinaya contient environ deux cent cinquante préceptes – deux cent cinquante pour les moines et une centaine pour les nonnes – et la plupart de ces préceptes ont été édictés par le Bouddha lui-même. Ils concernent aussi bien l’éthique de vie générale que le comportement, l’étiquette, l’hygiène, c'est-à-dire la manière de se nourrir ou de s’habiller par exemple. On trouve aussi dans le Vinaya des prescriptions concernant certains rituels tels que l’ordination. Le point commun entre tous ces préceptes est qu’ils ont été édictés au gré des circonstances - exemple : c’est celui de l’interdiction de boire de l’alcool pour les moines. On raconte que l’un des moines du Sangha avait abusé d’un vin de palme dont on lui avait fait offrande au cours d’une tournée de mendicité et qu’à la suite de cela, il était resté allongé dans une rue et cela avait causé un scandale dans la ville où il mendiait. C’est à la suite de cet incident que le Bouddha a décrété que les moines du Sangha ne devaient pas consommer d’alcool. On voit dans cet exemple que généralement les préceptes du Vinaya, mais c’est vrai aussi de la règle du zen, répondent à deux objectifs : D’une part, prévenir les désordres au sein de la communauté et, d’autre part, donner une bonne image de celle-ci à l’extérieur. Si on a confiance dans la règle, on peut s’y abandonner totalement et si on s’y abandonne totalement, à ce moment là, on peut se concentrer sur chaque action de la vie quotidienne de manière naturelle. Si on comprend que tout ce qu’on fait a une importance, cela peut devenir très compliqué.
On peut sans cesse se poser des questions :" Est-ce que je fais la bonne chose, de la bonne manière ? ".
La règle est là pour nous simplifier la vie, pour ne pas avoir à effectuer sans cesse des choix. En fait, qu’est ce qu’on suit en suivant la règle ? On suit le mode de vie du Bouddha et des patriarches. C’est cela la chose importante. ce qui est frappant dans les règles du zen en général, c’est qu’il est peu question de sanctions, même si en pratique, elles peuvent être nécessaires, que ce soit des réprimandes ou différentes formes de pénalités, voire l’expulsion dans les cas les plus graves. Mais les sanctions ne sont jamais mises en avant dans les règles du zen. Fondamentalement, pour les règles du zen, c’est un enseignement sur la manière de vivre ensemble : comment pratiquer, comment vivre ensemble. La raison de se réunir dans un monastère pour pratiquer ensemble, ce n’est pas de fuir la société et se réunir pour de simples raisons de commodités. C’est vraiment réaliser ensemble un état paisible. Et cela, c’est l’objet de la quête bouddhique. Je crois qu’il faut rappeler que le monachisme, le fait de pratiquer ensemble dans l’harmonie, c’est une chose vraiment constitutive dans le bouddhisme. Ce monachisme existe dès le début du bouddhisme, il va se continuer au fil des siècles et c’est en grande partie grâce au monachisme que le bouddhisme va se continuer. Au delà du bouddhisme, Toute Société, Tout Ordre Initiatique a besoin de Règles et, par définition un ordre ne peut s'accomoder du désordre. Même si cela fait partie de l'univers et de la création, chacun se doit d'essayer de maintenir l'équilibre, dans le déséquilibre de la vie.

Photo: Musée Guimet Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aurelie.F 04/12/2009 14:17


Très joli texte, bravo et merci.


Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages