Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 09:38

Dans les salles obscures avaient lieu l’éducation initiatrice qui portait sur le cheminement individuel de l’humain. Les salles des adyta constituaient le lieu d’initiation. Après avoir traversé ces salles, le myste était emmené sur la terrasse, au sommet du Temple-colline où avait lieu l’apothéose de l’initiation. Dans la chapelle d’Osiris  se trouvent des inscriptions religieuses et

initiatrices :  un abrégé du "Livre des Portes  ",  les scènes des Mystères, de la passion et de la résurrection d’Osiris garnissent les murs du tombeau osirien.

 Les onze salles qui se groupent au fond du temple et autour du couloir sont appelées  "mystérieuses" ,  "fermées " . Mariette disait que la  vraie doctrine n’est pas apparente et qu’elle est intentionnellement  voilée sous une décoration de convention. On nous montre à droite de l’adyton, la lumière vaincue par les ténèbres, à gauche, les ténèbres effacées par la lumière. La vie et la mort, le mensonge et la vérité, la chaleur qui vivifie et la chaleur qui tue sont mises en présence des deux côtés de l’adyton.

 

Voici un essai de liaison entre ces onze chapelles, expliqué par les idées contenues dans leur décoration murale.

 

Chapelle 1

Hathor est identifiée à Isis. Les scènes figurant sur les parois sont une sorte d’introduction : identification d’Hathor à Isis, de la Mère divine à la mère dans le sens " d’habitation divine ", la déesse de l’Amour. Hathor-Isis est la déesse Une, celle qui s’est formée elle-même, celle qui existe dès le commencement. Hathor-Isis est l’expression de la Beauté et de l’Harmonie, qualités particulières de la Mère divine en tant que " demeure ", sein divin, lieu-région de naissance des dieux. Isis est encore l’âme universelle.

Les théologiens ont mis en parallèle l’intronisation d’Hathor (linteau intérieur) et la passation de pouvoir d’Horus à son fils Harsomtous. 
 Chapelle 2

Dans cette chapelle, Isis est censée naître sous la forme d’une femme noire et rouge, la "palme d’amour ". C’est la chapelle du berceau, lieu de la naissance.  Ses quatre côtés sont construits sur le modèle du ciel. Isis se manifeste dans les deux sphères, dans la sphère des ténèbres en tant que déesse des ténèbres et dans celle de la lumière et de la chaleur ; elle est alors la déesse flamboyante qui dévore par sa lumière. Par sa puissance résidant dans le sceptre, dans la lumière, elle revivifie l’âme Osiris.

Le linteau intérieur montre la déesse intronisée comme reine par Thot et Khnoum. Les dieux qui participent à son triomphe sont représentés sur les registres supérieurs des parois latérales. 
 Chapelle 3

Dès l’extérieur, cette chapelle diffère des autres : encadrant la porte, 77 dieux sont chargés de repousser d’éventuelles agressions du mal.

Sokaris est originellement un dieu chtonien funéraire de Memphis. Il devint une  figure  nationale par son association avec Osiris. Ici, il est représenté avec une tête de faucon tandis qu’Osiris a une tête humaine. Les deux divinités représentent deux facettes d’une même entité funéraire.

Osiris-Sokaris revivifié rajeunit son corps. Il devient Osiris-Ounefer, un dieu-âme bon et parfait. Il prend une  forme parfaite, divine. 

Le registre supérieur montre des scènes relatives aux mystères osiriens.

La scène située sur le mur ouest (au-dessus de la porte) montre un œil oudjat qui symbolise la lune : le nom de cet œil est indiqué au-dessus, c’est Osiris : l’identification est donc claire entre le dieu qui meurt pour renaître et l’astre aux phases cycliques.

Thot et Shou ont tendu un filet dans l’espace pour capturer la lune, repêchent la lune à la fin de son cycle pour l’empêcher de mourir et réamorcer le processus vital, introduction du cycle terrestre et de la notion d’espace-temps de cette planète pour qu’elle puisse avoir son propre rythme.
Chapelle 4
La décoration de cette chapelle a une double signification : Osiris est censé être enterré ici mais il renaît vivant, ressuscité comme Harsomtous, l’Horus  qui unit les "Deux-pays". C’est le mystère de la mort et de la résurrection mais également le mystère de la transformation : l’âme lumineuse sort du lotus, symbole de la lumière solaire et de la renaissance. Comme tel, Osiris sort d’un lotus.

 Chapelle 5-6-7-8

Ce sont des chapelles Hathoriennes.

La chapelle 6 servait à la purification des statues de la déesse et probablement à la purification rituelle de l’initié. Comme la chapelle 8, elle était également destinée au service de la chapelle axiale 7. De ces salles, on accède aux deux cryptes les plus importantes, celles qui devaient renfermer les images les plus sacrées.

 Chapelles d’angle (5 et 9)

Elle a une fonction propre.

Dans l’une, une niche est aménagée et appelée "demeure du sistre ". Elle devait contenir les trois statues principales d’Hathor, une d’Isis, les formes animales des 4 divinités les plus importantes, Hathor, Isis, Horus, Harsomtous.

La chapelle 9 a une décoration qui indique la suite de l’accomplissement du Mystère divin de la renaissance opérée dans la chapelle précédente . 
 Chapelle 7
C’est ce qu’on appelle l’adyton (lieu le plus sacré et le plus secret). Elle est dans l’axe du monument. Cette salle constitue un résumé du temple, elle est le point de départ et le point d’arrivée.
C’est l’endroit le plus mystérieux du Temple.
L’initié admis dans cette chambre est dans la plénitude de la perfection. Il connaît toutes les  formes  de la divinité. Il fréquente ses secrets, il possède "la Vérité".

 

Les scènes qui décorent les chambres suivantes complètent ou développent les connaissances déjà acquises. Elles ont également une destination liturgique.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages