Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 12:00

C’est le jour de son avènement que Ramses III ordonna de bâtir un Temple funéraire sur la rive Ouest de Louxor. Les artisans de Ramsès III mirent une vingtaine d’années à construire le beau complexe que constitue le temple de Medinet Habou.
 Ce Temple que les Egyptiens qualifiaient de " Château des Millions d’années " illustre parfaitement l’idéal architectural du Nouvel Empire.

De même que le défunt est protégé par plusieurs sarcophages, le temple est entouré de remparts  garantissant sa paix et sa pureté. Ce système reproduit analogiquement la structure du monde selon la cosmologie égyptienne avec ses chaînes de montagnes désertiques entourant la vallée fertile. A l’extérieur, le Grand Océan circulaire n’est que l’ultime " enceinte ", la douve de ce système de défense.

Les bâtiments sont en liaison par un canal et un port doté d’appontements et de quais qu’exige le rituel avec les eaux du Nil, quelle que soit la distance du fleuve.

 Le Temple est protégé par un mur d’enceinte de briques crues (320 m x 220 m environ sur 18 m de haut). Le caractère défensif de la " forteresse divine " est à l’image de la situation de l’Egypte face à la montée des périls sur toutes les frontières.  Deux portes fortifiées s’ouvrent l’une à l’et l’autre à l’ouest. A l’est, l’entrée monumentale est appelée"pavillon royal ". C’est le noyau d’un grand ensemble résidentiel de plusieurs étages. Dans la partie centrale de la façade en calcaire, on voit une " fenêtre d’apparition " d’où Pharaon assistait aux parades militaires qui se déployaient dans la première cour.

 C’est dans le Temple que Pharaon affirma ses victoires dans de magnifiques bas-reliefs, et c’est du palais inclus dans l’enceinte de l’aire sacrée qu’il aimait diriger son pays.

L’énorme édifice comprenait trois salles hypostyles.

Partout le roi mettait ses adversaires en déroute. Les scènes chantent son triomphe. Il y a là une volonté magique de faire du Temple un talisman qui protègera l’Egypte contre le malheur.

 Le lieu est particulièrement sacré et chargé puisqu’il correspond dit on, à l’endroit précis  de la sépulture des Huit dieux primordiaux. Ils attendent là, détenteurs d’une inépuisable énergie sous une butte nommée Djamé (Djamet). Huit neters d’avant la création, d’avant " le moment juste "  où le démiurge déclencha la première vibration.

Noun et Nounet, l’Océan primordial  (la materia prima),

Heh et Hehet, l’Eternité

Keh et Keket, les Ténèbres (l’œuvre au noir)

Imen et Imenet , l’Invisible et l’Insaisissable.

Quatre " doubles " en un qui  sont  en puissance avant d’être manifestés. Quatre grenouilles et quatre serpents, batraciens et reptiles, créatures de l’eau et de la terre, témoins d’un état intermédiaire en attente du Souffle, en attente de la métamorphose.

La dualité de ces Primordiaux signifie la contradiction qui manifeste le chaos en le divisant. Mais le Verbe agissant, le principe Lumière surgit, et du fait d’agir, il opère la séparation et manifeste le Neter créateur de la Double Puissance : Atoum qui fait le premier soir et le premier matin.

 

A la XVIIIe dynastie, la reine Hatchepsout et Thotmès III avaient fait édifier un petit sanctuaire consacré à Amon " le Souffle Invisible" qui anime la création  et qui pourrait bien être l’ancienne sépulture des Huit dieux primordiaux.

A gauche du parvis, on a édifié sous XXVIe dynastie, les chapelles des  " Divines Adoratrices ".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages