Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 17:53

Au moment où commence le service du dieu, le prêtre roi se trouve dans le sanctuaire, devant les portes fermées du naos.
Après purification du prêtre on procède à la purification du sanctuaire nommée "battre le feu". L’éclairage des abords du Naos par le feu sacré est un rite qui avait une grande importance et dont le sens est parfaitement connu, la formule "battre le feu" signifie expressément que le feu est obtenu par friction de deux pièces de bois. Si l’on ne se procure pas du feu en allant en prendre à la réserve du feu sacré, c’est pour qu’il soit entièrement neuf et par conséquent Pur. Notons d’abord qu’allumer le feu était nécessaire pour y voir clair à l’entrée du Saint des saints, car cette partie du Temple égyptien n’est éclairée que par la porte. D’autre part l’allumage était une cérémonie essentielle du culte, car elle assurait la pureté du sanctuaire. Il est probable que la porte et les parois du Naos recevaient aussi la consécration du feu. Celle-ci avait pour effet de mettre en fuite les mauvais esprits, et en particulier l’ennemi des dieux Osiriens : Seth"la force de Seth se cache à la vue de la flamme et Hor peut amener son adversaire devant lui". Le feu est un dieu ; il est l’œil d’Hor, il est aussi l’Uræus de flamme qui se dresse devant son front, c'est-à-dire au front du prêtre roi.

Ce rite  d’allumer le feu au début des cérémonies pour mettre Seth en fuite à  son origine dans le culte Osirien. Le mauvais esprit que le feu écarte ou fait prisonnier est le meurtrier d’Osiris. Seth qui est devenu par suite de l’identification du soleil Ra à Ousir, l’ennemi et le meurtrier de tous les dieux égyptiens.

 

"Prendre l’encensoir" : la purification du sanctuaire se complète par des fumigations d’encens ; le prêtre roi se purifie lui-même en même temps. Le feu une fois allumé, le prêtre saisit l’encensoir. Comme tous les objets cultuels, il est une personnalité, il est lui-même un dieu. C’est à ce titre de personne divine que l’encensoir reçoit la prière proférée par le prêtre. Celui-ci en le prenant en main l’apostrophe, dans les termes dont on use vis-à-vis d’Imen lui-même, quand on porte les mains sur le dieu à Thèbes.

"Mettre le Vase à Brûler sur l’Encensoir" le Vase à Brûler comme l’Encensoir est doué lui aussi de personnalité divine et semble appartenir à la famille Osirienne.

"Mettre la résine sur la Flamme"A l’âme de l’Orient, à Hor de l’Orient de Kaemoutef qui est dans le disque solaire ; a Neraou qui rayonne de ses deux yeux, à Râ-Hor-M-Akhet………."

La jonction de deux éléments de sauvegarde, le feu et l’encens apportés par le prêtre, s’accompagne d’une invocation aux dieux solaires de l’Orient pour qui s’élève la vapeur de l’encens, comme si la lueur de l’encensoir était assimilée au lever du soleil à l’Orient.

"S’Avancer vers un Lieu Saint" : Le roi s’avance vers le Naos, en déclarant ! "moi, Je suis Hor seigneur du ciel, beau de terreur, maître de bravoure, grand de crainte, qui lève haut les deux plumes, grand dans Abydos.-le roi donne l’offrande car je me suis purifié. "

 

Photo: Abydos Temple de Seti

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages