Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 17:32
Difficile de ne pas être Emerveillé face à l'art de la taille de pierre des Egyptiens. Le tailleur allait chercher lui même sa matière dans les carrières, là il se connectait à la vibration de la pierre, pour sentir l'endroit où il convenait de porter le premier coup de ciseau.
Dès lors la matière et le tailleur ne faisaient plus qu'un....
L’artiste projettait sa conscience non sa mesure. Ainsi, Les portes des dimensions inconnues de l’être étaient ouvertes. Ces statues faisaient l’objet de rituels à géométrie parfaite, porteuses de lignes infinies.
Ces images en trois dimensions réactivent notre potentiel de rêve nous installent à l’intérieur et hors de nous même, nous voyons un humain irradiant.
L’humain dans la pensée égyptienne n’est pas un élément isolé de la création ni le maître, il est une passerelle de la création. Il s’inscrit dans la hiérarchie de l’univers. Un humain est fait des 9 constituants, la noblesse sera de travailler sur les 9, ce qui lui permettra d’être utile à la création ; sinon il est inutile. ...
Rien n’est simple tout se gagne. Chaque être est un labyrinthe qu’il construit, s’effondre et reconstruit en permanence en partant du pied gauche, pied du cœur qu’on utilise quand on entre dans un téménos.

Tout dessin toute statue est une onde de forme harmonisée,, qui joue par rapport à nous, selon nos ondes de formes personnelles. Il y a une communication qui s’établit par rapport à nos ondes de forme personnelles archétypales, et l’onde que les égyptiens vont mettre dans leurs œuvres d’art. Elles vont établir un réseau de correspondance. Leur art était soutenu par une spiritualité active, qui permettait aux sculpteurs de fixer l'invisible. La statue terminée, on l'enveloppait de bandelettes de lin que l'on déroulait lors d'un" rituel d'Animation". Le premier Prophète saisissait une herminette de fer météorique, ouvrait les yeux, les oreilles et la bouche, pour conférer le souffle de vie ; récitait les formules, faisait couler du sable sur la statue pour la mettre en contact avec l'élement terre, l'encenssait longuement, afin qu'elle absorbe l'air et le feu, et enfin l'aspergeaient avec de l'eau contenue dans quatre vases.
Puis on humectait les lèvres de lait et de vin, avant d'imposer les mains sur la tête, pour transmettre les pouvoirs de l'esprit.
Le sculpteur déclarait:" que la sainte Théurgie fasse descendre un rayon céleste".......
Tous quittaient enfin le temple, ou "maison de l'or," ils avaient assisté à la naissance de l'immortalité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages