Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 08:06

De naissance modeste, né dans la région Thébaine, à Hermontis Senmout eut une carrière rapide, n’occupant pas moins de 20 postes différents. Il apparaît dans le cercle royal sous le règne de Thothmès II occupant entre autre le poste de gouverneur de la maison royale. Sous ce règne, il participa à diverses campagnes militaires notamment en Nubie, ce qui lui valu le titre prestigieux de "Vaillant Guerrier". Chargé d’une partie de la gestion du grand Temple de Karnak, deuxième prophète d’Amon, il fut aussi précepteur de la princesse héritière Nefroura, puis administrateur de ses biens.

Enfin, il fut chef du conseil privé d’Hatchepsout.
Senmout appartenait à la fraternité Shemsou Hor dont il sera un jour le maître. Dans les dernières années du règne de Thothmès II et les premières d’Hatchepsout, son ascension est fulgurante, il reçoit à cette époque une propriété à Edfou siège majeur de la fraternité Shemsou.
Mais ce qui fit sans contestation possible sa célébrité fut le tire de Contremaître des Travaux d’Amon dans le Djeser-Djeserou, ou il entreprit de construire le Temple Funéraire d’Hatchepsout. Sa connaissance de la langue hiéroglyphique, était si exceptionnelle, qu’il inventa une nouvelle forme de cryptographie, il rédigea la titulature de la reine et fut l’inventeur de la formule "Peraa" qui donnera plus tard le terme de Pharaon.
Les inscriptions dans les carrières de grés du Djebel el Silsileh démontrent qu’il fut un théologien émérite, ses investigations dans les archives royales, permettent de penser qu’il fut l’instigateur de l’expédition au pays de Pount dans le cadre d’une recherche des origines mythiques de la Théocratie Pharaonique
Le nom de Senmout disparaît des inscriptions après la seizième année du règne d’Hatchepsout. Certains qui font de l’architecte, l’amant de la reine, estiment qu’il est peut-être tombé en disgrâce. La vérité est sans doute différente ; il est probable que le maître d’œuvre de Deir el Bahari était mort. Non loin du temple près d’une carrière se trouvait une tombe préparée pour Senmout. Le caveau était situé sous l’angle nord-est de la terrasse inférieure de temple, Senmout comptant ainsi reposer sous son chef-d’œuvre et demeurer éternellement auprès de sa souveraine. Mais il ne fut pas enterré là, pour des raisons que l’on ignore.
Les textes de sa tombe font appel à de très anciennes liturgies funéraires, avec pour illustration un surprenant Zodiaque qui insiste sur le mouvement des planètes et les constellations de l’hémisphère Sud.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nefer Hotep

  • : Le blog de Meretseger
  • Le blog de Meretseger
  • : Ballade sur les routes de l'Egypte, l 'Ombre et la Lumière de la terre de Kemet, sa spritualité.
  • Contact

Profil

  • meretseger
  • Une Passion l'égypte
Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante
.
  • Une Passion l'égypte Une Quête, celle de moi-même, qui me rendra Libre et Vivante .

Recherche

Archives

Pages